Les erreurs makeupistiques des stars… en noir


Sur Hellocoton, il est assez comique de voir que « people » est dans la rubrique « culture ». Déjà ça commence mal. mais surtout, je ne connais même pas un vingtième des gens cités, donc je me suis dit que j’allais faire un petit topo sur les erreurs makeupistiques de gens célèbres qui me sont plus… familiers. 

Parce que ça rassure toujours de voir que les pseudo-dieux encensés peuvent avoir des jours sans aussi. Tout comme nous.
Et puis surtout parce que j’ai beaucoup travaillé sur des hommes, et que mine de rien c’est un sujet peu abordé en cours de maquillage et pas toujours évident à traiter. Donc je fais toujours super attention aux looks proposés.

(à noter que je ne juge pas ici la musique, mais juste le look hein, pas taper).

✼✼✼

On commence donc avec Ville Valo dans le clip de Will you join me in cake (ok, c’est la blague la plus pourrie de la… heu comment ils disent déjà ? lovemétalosphère ?).


En mode gueule de bois et insomnie marquée, on apprécie la saturation extrême de l’image et le filtre bleu pour vivifier le teint frais comme un hareng pané, unifié et blanchi avec une bonne dose de fond de teint mais l’absence de correction du nez donne un effet patate qui ne va pas vraiment avec l’ambiance générale du clip. On oublie le gloss corail brillant, qui, conjugué avec la touche lumière diamant au coin interne de l’oeil, donne un look encore moins naturel.

(Mais on s’en fiche du naturel, y’a la reine des glaces dans le clip).

✼✼✼

On poursuit avec Dani Filth qui avait décidé de jouer le gros true pour le clip de Forgive me Father (for I have sinned), et qui s’est donc barbouillé de gravier de bitume.


Pas de bol, à l’écran ça fait paillettes et les fans sont quelque peu désorientés. La star est sommée de s’expliquer et de jurer que non, il n’a pas mis de paillettes, it’s road dust, people. On note aussi le rouge à lèvres bleu métallique façon Drag Queen des années 80 (j’aime beaucoup les drags hein, mais est-ce que ça fait vraiment true, là ?) et le poudrage aléatoire du teint qui laisse des zones brillantes.

✼✼✼

On fini avec Apocalyptica dans une des version de Not Strogonoff (blague la plus pourrie de la métalosphère, je sais)

On aime le smoky glossy sur les yeux de ce bon vieux Perttu Kivilaakso
(je me demande s’il a mis des faux-cils cette fois),

mais on évite l’effet panda avec le gros correcteur anticernes trop clair sous l’oeil qui tranche avec le smoky gras noir de Paavo Lötjönen qui commence à dégouliner.

✼✼✼

Voilà pour le premier épisode, ça vous a plu ?

Publicités

6 commentaires

  1. …. HAHAHAHAHAHAHAA tu m’as tuée la merci t’as fait ma journée, que des groupes que j’écoute, c’est super. Merci, Merci, si en farfouillant sur youtube, j’trouve des perles comme ca, je peut te les linker?

    J'aime

Qu'en dites-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s