Comment choisir son école de maquillage : Les spécialités des écoles


Je reçois régulièrement des messages me demandant des précisions sur la formation de maquilleuse. J’en parlais dans cet article, le choix de l’école est très important et ne doit pas se faire à la légère.

Un point très important, c’est de déterminer ce que vous voulez faire. Le terme de maquillage pro englobe des techniques très variées, et j’ai vu bien des camarades être déçues par la formation. Pas forcément parce que la formation n’était pas bonne, mais parce que ce n’était pas ce à quoi elles s’attendaient en payant aussi cher. Comme devoir mettre les mains dans du plâtre dès 8h du matin, et tant pis pour la manucure.

Projetez-vous dans le futur : comment voyez-vous votre journée de maquilleuse ?

  • Lever très tôt, travail en intérieur/studio la plupart du temps, maquillages beauté élégants et discrets, excellentes notions de colorimétrie : TV
  • Apaiser les nerfs de la mariée et la sublimer pour son plus beau jour : Mariage
  • Accueillir des clientes plus ou moins bien lunées et tout faire pour les satisfaire : Beauté
  • Patauger joyeusement dans le latex, l’ammoniaque, les colles, les dissolvants, le silicone, faire des trucs gores et de la sculpture : Effets spéciaux
  • Patauger joyeusement dans le tulle, les poils, les colles, les dissolvants, les cheveux, les noeuds et les épingles : Travail du poil
  • Se lever à pas d’heure, maquiller en roulotte où il fait froid, pouvoir faire aussi bien des bouches rouges que des égratignures : Cinéma
  • Peindre des gens en string de toutes les couleurs, avec même des concours et tout ça: Body Painting
  • Etre assaillie par des tas de petits n’enfants hurlants et pleurant qui veulent que tu leur fasses spiderman ou une princesse : Maquillage enfant.
  • Faire des maquillages artistiques très forts et qui ne dégoulinent pas à la transpiration : Maquillage scénique

J’en passe et des meilleures.

Une bonne école vous donnera un aperçu rapide de toutes ces techniques. Mais chaque école a sa spécialité, il faut aller poser des questions, creuser, et voir ce qui vous correspond le mieux.

N’oubliez pas aussi que les professeurs changent, si c’est le travail d’un professeur en particulier qui vous intéresse il peut être intéressant de le contacter en dehors de l’école.

« On vous apprend tout ce qu’il y a à savoir » n’est pas vraiment une option, c’est un métier où on arrête jamais d’apprendre, on ne peut évoluer et s’enrichir qu’avec la pratique. Vous devez savoir faire tout ça, mais vous n’aurez que les bases (et encore, certaines écoles vont zapper certaines techniques trop coûteuses), à vous ensuite d’approfondir et de chercher à progresser.

Vous découvrirez peut-être aussi que ce que vous pensiez aimer au départ n’est plus votre unique centre d’intérêt dans ce métier. Gardez l’esprit ouvert et nourrissez votre inspiration !

Et vous, quelle est votre « spécialité » préférée ?

Vous
pouvez me suivre sur :
Facebook – Hellocoton – Dokuji – Inspilia – Ravelry – Thread and Needle

Publicités

4 commentaires

Qu'en dites-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.