Se sentir étrangère en son propre pays.


En France, c’est un sentiment qui ne me quitte jamais.

Des pans entiers de la culture française m’échappent.

Le français est censé être ma langue maternelle. Mais presque chaque jour, je me demande si je parle la bonne langue. On me fait répéter 3 fois dans les magasins. Pourtant je m’applique à avoir un accent relativement neutre, à vérifier ma grammaire avant d’ouvrir la bouche et j’essaye de limiter les mots étrangers. J’essaye de remplacer « chouia » par « un peu », ce genre de trucs.

Il m’a fallu une bonne vingtaine d’années pour comprendre qu’à la boulangerie, « croissant au beurre » n’était pas une blague, mais qu’il existait des croissants à la margarine.

Je n’ai jamais goûté la plupart des plats franchouillards traditionnels. Paupiettes, bouillabaisse, blanquette, tête de veau … sont pour moi purement théoriques. Par contre je peux faire de la paëlla, du couscous ou du cheesecake sans recette.

Je ne me reconnais pas dans ce pays. Un pays soit-disant défendeur des droits de l’homme, mais qui semble plonger à nouveau dans la xénophobie et l’ignorance.

Je suis fatiguée qu’on me regarde de travers et qu’on me dise « nous on préfère les français bien de chez nous. ». Super, c’est noté, si tu veux me pousser à l’exil fiscal, continue comme ça.

Je suis fatiguée qu’on me hurle dessus « rentre chez toi sale américaine obèse » quand j’ai le malheur de parler anglais avec une amie dans le métro.

Life, liberty, and the pursuit of happiness

Je suis fatiguée d’entendre « ha ces étrangers, vraiment… » quand j’ai le malheur d’utiliser de l’espagnol pour nommer un légume. Et pourtant je vous promet que je me fait des listes et que je cherche dans le dictionnaire, mais le lien entre « rabano » et « radis glaçon » n’est pas franchement évident.

rabano
des repiques de bébés poireaux et de bébés « radis glaçon » donc.

Je suis fatiguée d’entendre que la crise économique, la pluie et l’apocalypse sont causées par l’homosexualité, l’immigration et les religions où les hommes ont un chapeau sur la tête.

BOLLOCKS, comme dirait ce cher Lestrade.

Nous sommes tous des étrangers. Nous avons tous le droit d’exister. Nous ne devrions pas avoir à justifier de notre lieu de naissance, de nos choix, sexuels, identitaires ou religieux.

Je suis fière d’être issue d’une famille multiculturelle.

Et je vais continuer à sourire et à essayer d’apprendre les recettes et à visiter les châteaux.

Na.

CIMG2606

Publicités

12 commentaires

  1. Je peux comprendre ce raz-le-bol.

    (Perso moi je me suis toujours sentie à part, que ce soit « à part des français » comme « à part des humains » en général ; et ce n’est pas de la frime du tout, parce que c’est plus désagréable qu’autre chose ce genre de ressenti)

    Des con****** de réflexions racistes, j’en entends de grosses toutes les semaines depuis sept ans que je vis avec une personne « de couleur » ; des fois je réagis violemment, mais ça me glisse dessus de plus en plus, parce que ce n’est pas possible de vivre révoltée sur le long terme … je cultive mon jardin (et mes ch’veux ^^) et laisse le soin aux autres d’écouter véritablement ce que je dis (en français, en espagnol ou en créole 🙂

    Hey si tu veux voir du beau château, viens dans ma région !

    J'aime

    • Merci pour ton message !
      Moi aussi je me suis toujours sentie à part, mais je fais énormément d’efforts pour essayer de comprendre les gens.
      J’imagine comme tu dois avoir envie de distribuer des claques à tour de bras tiens ! Mais effectivement, on ne peut pas être en colère tout le temps. Souvent ça m’attriste plus qu’autre chose ! Ho j’aimerai bien comprendre un peu de créole, j’ai un livre de recettes de la Nouvelle-Orléans écrit dans un mélange anglais et créole, j’ai du mal !
      Ho, tu es dans quelle région ? J’adore les châteaux ! (Et tiens, faut que j’aille faire un tour sur ton blog chercher des coiffures sympas, j’en ai marre du chignon/tas tout moche que je me coltine depuis mon massacre capillaire !)

      J'aime

  2. Scoop ! Je n’avais pas remarqué que tu avais un accent (mauvaise nouvelle, en plus d’être myope, je suis sourde !).
    Pour ma part, j’ai deux choses à dire : Laisse parler les c..s et c’est quoi exactement être français (si quelqu’un trouve la réponse…)

    J'aime

Qu'en dites-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.