Lecture : Le monogramme de perles de Josephine Tey


Londres, début du vingtième siècle. La foule fait joyeusement la queue pour assister à la dernière représentation d’une comédie musicale à succès. Alors que les portes s’ouvrent et que chacun est pressé d’acheter son billet, un homme s’effondre, poignardé dans le dos.

L’inspecteur Grant de Scotland Yard se retrouve chargé de l’enquête. Il n’est ni alcoolique ni extraordinairement brillant, cet inspecteur. Il est humain, il est fatigué, il rêve de prendre ses vacances pour aller pêcher tranquillement à la campagne, loin de ce Londres tourbillonnant.

Et c’est là un grand charme des livres de Joséphine Tey. Les descriptions sont un pur délice. Nous partageons les hésitations de l’inspecteur, ses fausses bonnes idées, ses surprises, ses rêves. Les décors sont peints avec réalisme et poésie, et une jolie touche d’humour.

Voilà donc un très bon roman policier, à l’intrigue parfaitement ficelée. Ici pas de gore, ni de psychopathe. Une belle galerie de personnages bien dessinés, un rythme bien équilibré, et cette agréable impression d’avoir voyagé de Londres aux Highlands tout en restant bien au chaud sous sa chouette.

Le monogramme de perles, Joséphine Tey est disponible en numérique ou chez un libraire près de chez vous ici !

Titre original : The Man in the queue

Josephine Tey est un des pseudonymes d’Elizabeth Makintosh. Sous ce pseudonyme, elle a écrit 6 aventures de l’inspecteur Grant.

Publicités

Qu'en dites-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.