All Trumped up / L’Histoire ne nous donnera aucune excuse.


C’est sous le coup de l’émotion que j’écris ce matin, donc oui ça partira dans tous les sens.

Je suis fatiguée du climat actuel. Je suis fatiguée de la peur, de l’ignorance, du rejet de l’autre et de ses différences, je suis fatiguée de la haine, de la violence gratuite.

Je suis fatiguée que nous, êtres humains, ne soyons pas capables d’apprendre les leçons de l’Histoire.
Je suis fatiguée de voir que nous avons toutes les cartes en mains, mais nous les dédaignons, pour choisir paresseusement la facilité.

Alors oui, j’ai la chance incroyable d’être issue d’une famille multi-culturelle, et d’avoir grandi en bouffant des bouquins de philosophie, de sociologie et de neurologie.
Donc je sais que toutes ces situations, toutes ces questions, l’humanité a déjà tenté d’y répondre maintes fois.

Que ce n’est pas la première fois qu’on en vient à se demander si le peuple est capable de faire les bons choix. ( Vous vous souvenez du cours sur la liberté en philo où vous pensiez avoir mieux à faire que d’écouter ? Filez le relire, ça prendra une toute nouvelle dimension…)

Il y a eu le Brexit, aujourd’hui il y a l’election présidentielle américaine. Et bientôt la nôtre.

La société actuelle n’est déjà pas bien glorieuse. Nous laissons des êtres humains crever dehors. Nous détruisons leurs tentes, nous les dispatchons, nous les arrachons à nouveaux à leur quotidien. Et je suis bien consciente que ce n’est pas les quelques bonnets et mitaines que je tricote qui vont les sauver. Et je sais bien que la nourriture que je distribue quand je suis en état de sortir ne suffit pas.

Mais parfois, je me demande pourquoi je reçois des regards furieux ou dégoutés quand je console un sans-domicile qui pleure sur un quai de RER.

Soyons clairs, je n’appartiens à aucune religion ni à aucun mouvement politique. Mais il paraît que l’Europe et la France sont de tradition chrétienne. Sur le papier, d’après ce que j’ai pu lire, dans cette religion il est question de charité et d’amour du prochain.
Bizarrement, c’est souvent des gens avec des croix autour du cou qui me font des réflexions xenophobes si par malheur je nomme un légume dans une autre langue que du français au supermarché (bordel j’y peut rien si c’est plus facile de dire pepino que concombre. Deal with it.)

Bref, je suis fatiguée de l’hypocrisie latente. Oui on peut taper sur les politiques pourris, mais n’oublions pas qu’une société n’est que le reflet des individus qui la compose. Et là, aujourd’hui, c’est tellement moche que je ne veux pas être de ce monde-là.

Je veux pouvoir continuer à vivre en paix avec mon prochain. je veux pouvoir continuer à apprendre des points de crochet dans une salle d’attente d’hôpital d’une maman maghrébine dont je ne comprends pas la langue. Je veux pouvoir être fière de mes pays, et du monde dans lequel je vis.

Alors je vais continuer à sourire et à aider ceux qui n’ont pas ma chance.
Et le jour venu, j’irais voter, en espérant que le monde se réveille.

Parce que l’Histoire ne nous pardonnera pas d’avoir posé les bases d’une troisième guerre mondiale. Que les lâches sont ceux qui laissent faire en se taisant. Et que je refuse d’être de ceux-là.

(Et par un étrange hasard, l’expression britannique « all trumped up » existe bien, qui signifie « c’est truqué ». Je ne pensais pas l’utiliser un jour dans ce contexte…)

 

Publicités

2 commentaires

  1. Je suis trop sonnée pour m’exprimer véritablement; j’ai passé la nuit sur le site de la BBC; il se trouve que par ravelry j’ai pleins d’amis anglo-saxons; des anglais expats ou immigrés rattrapés par le Brexit; des femmes, immigrés, lgbt ou noirs ou latinos rattrapés par Trump. Et j’ai très peur pour nos élections.

    J'aime

    • Une partie de ma famille est américaine (dont certains risquent l’expulsion si il maintient ses promesses), et comme toi j’ai des amis touchés soit par le Brexit soit par l’election américaine… Je veux continuer à me battre et je ne veux pas de ce monde. Alors je vais continuer à ma petite échelle à répandre ce que je considère être moral, aider les autres. Mais oui, le réveil est rude…

      Aimé par 1 personne

Qu'en dites-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.